Nous mettons en place un soutien scolaire "sauvage" en direction des familles dépourvues d'accès au numérique. Il y a , au mieux, un smartphone par famille. Les habitants allophones encore plus "sur le carreau". Ce service a été mis en place dès la fermeture des établissements scolaires, quelques jours avant le confinement. "Bouts de ficelle" ? Oui, mais ça fonctionne , avec téléphones, captures d'écran, p'tites vidéos, livres lus en mode feuilleton, visites virtuelles de musées et encore des tas de choses du même acabit ! Je vous assure que ça, ça crée un vrai lien, atténue la "distanciation sociale", essentiellement et tristement très sociale... Mise en place, ce matin, d'un protocole d'entraide avec le Carrefour City , pour permettre la diffusion des infos importantes pour la (sur)vie du quartier, porte-à-porte dans immeubles-bailleurs sociaux pour prendre des nouvelles, donner les infos en direct, "papotages" par la fenêtre, mise à dispo des attestations, etc... Je fais les impressions des docs chez moi... Tout ce que l'imagination peut générer est le/la bienvenu-e ! Je fatigue un peu mais, pas le choix, nous devons aller au charbon et mettre les mains dans le cambouis... Sus au virus et haut les coeurs !!!