Reportage à Hazebrouck, dans le Pas-de-Calais, ou le conseil citoyen Pasteur-Foch a vu le jour dans la continuité des Tables citoyennes, impulsées par le service démocratie participative de la Mairie.

Par Anouk Cohen (anouk.cohen@centres-sociaux.fr)

A Hazebrouck, petite commune de 22 000 habitants dans la région Hauts-de-France, 2300 habitants résident en Quartier Politique de la Ville. Le conseil citoyen Pasteur-Foch s’est créé fin octobre 2015 dans la continuité des tables citoyennes - prémices de la démocratie participative à Hazebrouck. Le but de ces tables : donner la parole aux habitants du quartier Pasteur Foch. Pendant plusieurs mois, ils se sont réunis autour de tables rondes pour échanger autour des problématiques liées à leur quartier et proposer des solutions. Elles ont aussi été l’occasion de signer un contrat de ville le 25 juin 2015. Nouvel outil d’intervention pour les quartiers prioritaires signés entre Etat, collectivités locales, acteurs institutionnels et société civile, les contrats de ville prévoient l’ensemble des actions à conduire pour favoriser la bonne articulation entre projets et volet social de la politique de la ville.

Un conseil citoyen autonome

Jonathan Larivière est un des initiateurs de ces démarches citoyennes. C’est avec lui que s’est créé le service démocratie participative à la mairie d’Hazebrouck. Après les tables citoyennes, il a voulu continuer à faire vivre l’impulsion citoyenne des Hazebrouckois : « Pendant 6 mois, ils ont participé au contrat de ville, je leur ai proposé de le faire vivre pendant 6 ans à travers la création d’un conseil citoyen. » C’est alors que la mobilisation a commencé : plusieurs services civiques ont tracté, fait du porte à porte, les assistantes sociales et tous les partenaires relayaient l’information aux habitants. En août 2015, 12 habitants ont été tirés au sort – 8 sur une liste d’adresse et 4 sur une liste de volontaires, créée « grâce à l'engouement provoqué par les tables citoyennes. » Le reste des volontaires non tirés au sort sont devenus suppléants. De la même manière, 8 acteurs locaux et associatifs composent le conseil citoyen.

Constitué en association, le conseil citoyen Pasteur-Foch voit officiellement le jour deux mois plus tard. Pour le chef de projet démocratie participative, ce statut et le budget annuel – plutôt confortable – de 10 000 euros leur assure une certaine autonomie. Enfin, la communication a été primordiale. « Avoir des membres bien informés par ce qu’est un conseil citoyen » est essentiel pour son bon fonctionnement. Plusieurs membres avaient été sensibilisés à la démocratie participative avec les tables citoyennes. Néanmoins, le rôle du conseil citoyen est sensiblement différent. L’enjeu réside dans la compréhension par ses membres de la fonction spécifique du conseil.

Une fois le conseil citoyen mis en place, Jonathan Larivière a été là « seulement » pour « outiller, orienter et faire des appels à projet. » Il a été convoqué deux fois aux réunions : la première fois pour rappeler ce qu’était un conseil citoyen et la deuxième pour les éclairer sur les types de projets qu’ils pouvaient mettre en œuvre.

Une multitude de projets

Depuis les projets s’enchaînent, en toute autonomie. Chantier prioritaire : la rénovation des résidences « en piteux état. » Les logements sont mal insonorisés, mal isolés, l’électricité n’est pas aux normes… Devenue la préoccupation numéro une des habitants, ces problèmes remontés lors des tables citoyennes, ont permis au conseil citoyen de proposer un projet de rénovation urbaine, validé par la ville.

Une autre priorité des habitants : l’activité pour les jeunes. Le conseil citoyen Pasteur-Foch a permis une nouvelle forme de participation : la réalisation de fresques citoyennes à l’arrière de deux garages. Ce fut l’occasion de mobiliser les jeunes Hazebrouckois et de les questionner sur ce qu’ils voulaient voir dans le quartier. Deux jeunes hommes ont même lancé un groupe de « paroles d’ados ». Tous les samedis matins, une partie de ceux ayant participé aux fresques citoyennes se réunissent au centre d’animation du Nouveau Monde pour discuter de divers sujets comme la prévention de la radicalisation, le terrorisme, le projet de rénovation urbaine, l’organisation de tournois de foot… Tout ça de leur propre chef !

dsfdsfdfdsf

Kevin Langlais & Rodrigue Dalleau, les deux jeunes responsables de "Paroles d'ados"

En deux ans, le conseil citoyen Pasteur-Foch a mis en place de nombreuses autres actions. Le but : « faire sortir les gens de chez eux, » explique Alain Decis, trésorier adjoint du conseil citoyen Pasteur-Foch et du centre d’animation Le Nouveau Monde, qui accueille pour le moment le conseil citoyen.

Pour faire sortir les habitants de leur quartier et leur permettre de rencontrer du monde, Alain et ses acolytes Roger, Kévin, Sylvie et Anny ont notamment vendu des tickets de cinéma à 2euros lors du marché de Noël, ont organisé un thé dansant en février et ont aidé à la mise en place de la brocante en septembre. Et après ? « Nous aimerions organiser des rencontres sportives dans la ville, une sortie à Disney avant Noël, et faire venir une troupe de théâtre amateure, » précise Alain Decis.

Autre challenge – non des moindres : mobiliser les habitants du quartier. Sur les 19 titulaires tirés au sort il y a deux ans, seuls 10 sont toujours réellement investis dans le projet. « On a encore besoin de recruter quelques personnes, » souligne Alain Decis.

Un local devrait également se construire à la rentrée ce qui donnera au conseil citoyen une identité géographique. De beaux projets qui présagent un bel avenir pour le pouvoir d’agir des habitants d’Hazebrouck.

Contacts :

Alain Decis, trésorier adjoint: decisa@orange.fr
Jonathan Lariviere, chef projet politique de la ville: jlariviere@ville-hazebrouck.fr

Liens :

La page de présentation des conseils citoyens sur le site de la ville d'Hazebrouk: 

http://www.ville-hazebrouck.fr/vie-locale/les-grands-projets-urbains/la-politique-de-la-ville/

 

FacebookPartager TwitterTwitter LinkedInPublier