A l'initiative du site conseilscitoyens.fr, deux réunions en visio-conférence ont réuni 25 conseillers citoyens lundi 23 et mardi 24 mars. L'occasion de faire un état des lieux du confinement et d'imaginer les actions possibles pour les conseils citoyens. Télécharger la synthèse des échanges.

Cliquez ici pour télécharger la synthèse des échanges, à retrouver également ci-dessous:

Ces rencontres ont été organisées à l'initiative du site conseilscitoyens.fr. Elles ont réuni 25 personnes sur deux créneaux horaires, lundi 23 mars à 20h et mardi 24 mars à 10h. Les personnes présentes étaient toutes issues de départements différents, dont une de l'Outre-mer. Elles ont été organisées par le biais de la plate-forme https://zoom.us/

Objectifs de ces temps de rencontre :

- faire un état des lieux du confinement dans les différents quartiers représentés
- collecter/imaginer ensemble les actions possibles pour les conseils citoyens pendant cette
période
- co-construire la ligne éditoriale pour conseilscitoyens.fr pendant le confinement

1. État des lieux du confinement

Le confinement est respecté de manière très inégale suivant les quartiers. Certains participants témoignent que les consignes sont globalement respectées. D'autres, dans des environnements pourtant similaires (grands ensembles péri-urbains) témoignent que les consignes sont mal respectées : enfants jouant dehors en groupes, sorties incessantes, attroupement nocturnes, voire recrudescence de trafic de drogue.

Tous s'accordent néanmoins sur plusieurs points :
- le confinement va être difficile à tenir dans les QPV sur le long terme, d'autant que l'incertitude règne actuellement sur la durée. Les habitants s'inquiètent de possibles difficultés d'approvisionnement et de la fermeture des marchés alimentaires ;
- Si les consignes sanitaires ne sont pas toujours respectées, c'est à cause d'une forme de « déni » de la part des certains habitants (« Tant que des proches ne seront pas hospitalisés, ça ne changera pas ») mais aussi, bien évidemment, la difficulté pour les familles nombreuses à appliquer ces consignes en raison de la promiscuité et pour les jeunes à changer leurs habitudes en matière de socialisation ;
- il faut souligner également que de nombreux habitants des QPV continuent à travailler et donc à circuler : chauffeurs de taxi, livreurs, etc ;
- tous appellent à des consignes plus claires mais aussi et surtout à des consignes spécifiques pour les familles, inexistantes à l'heure actuelle (recommandations en matière de sorties, précautions à prendre, voire organisation de « roulements » pour éviter que trop d'enfants se croisent, etc.), basées sur un principe de réalité : qu'elle soient encadrées ou non, ces sorties continueront par la force des choses ;

La question centrale est donc : comment aider les habitants des QPV à mieux vivre le confinement ?

2. les actions possibles pour les conseils citoyens pendant cette période

Un débat s'est engagé pour savoir si les conseillers citoyens, de par leur rôle particulier, pouvaient être autorisés/s'autoriser à sortir de chez eux pour mener des actions d'information ou de solidarité. Il faut en effet souligner que toutes les personnes présentes témoignent que les lieux associatifs dédiés à l'aide et à la médiation sont actuellement fermés dans leurs quartiers. Dans ce contexte, un conseil citoyen a pris la décision de continuer à ouvrir son local pour recueillir doléances et problèmes, pour pouvoir agir le cas échéant. Bien que des précautions soient prises (port de masque, lavage de main régulier) cette position ne fait pas fait l'unanimité.

Dans ce contexte, la proposition du Gouvernement de constituer une « réserve civique » (https://covid19.reserve-civique.gouv.fr/) interroge. Cette proposition est jugée pertinente mais aussi potentiellement en contradiction avec les consignes de confinement. Les conseils citoyens doivent-ils jouer un rôle dans la solidarité de voisinage ou au contraire promouvoir le fait de rester chez soi en commençant par donner l'exemple ?

Ceci étant dit, toutes les personnes présentes sont volontaires sur le principe de jouer un rôle dans les semaines qui viennent. La question est donc : comment aider, tout en respectant les consignes sanitaires ?

Trois axes principaux ressortent :
1. informer/convaincre les habitants de respecter les consignes sanitaires en diffusant de l'information, des conseils, des outils ;
2. promouvoir/mettre en oeuvre du lien social et une solidarité de voisinage responsable
3. interpeller/inspirer les pouvoirs publics

Plus précisément :
- si les conseillers citoyens sont appelés à jouer un rôle dans la solidarité de voisinage (au titre de la réserve civique notamment), ils demandent à recevoir des consignes et/ou une formation spécifiques et le cas échéant du matériel de protection. «Ne pas partir à la guerre sans arme » ;
- les conseils citoyens proposent d'utiliser leurs outils de communication existant (pages Facebook, groupes Whatsapp, etc.) pour faire passer de l'information aux habitants, voire créer/utiliser de nouveaux outils : le fait que ces deux réunions en visio-conférence se soient bien déroulées sur le plan technique ouvre des nouvelles perspectives aux participants ;
- plus généralement, un consensus se dégage autour de l'idée que les conseils citoyens pourraient jouer un rôle d'intermédiaire entre les habitants et les pouvoirs publics, en faisant « descendre » de l'information (locale ou nationale) aux habitants et « remonter » des informations aux pouvoirs publics avec lesquels ils sont déjà en relation ;
- par ailleurs, grâce à leur mise en réseau locale ou nationale, les conseils citoyens peuvent collecter des outils ou des bonnes pratiques et les diffuser localement, auprès des habitants ou des pouvoirs publics. Par exemple, certains conseillers présents ayant témoigné du fait que leur municipalité a mis en place une « hotline » pour collecter les besoins/difficultés des habitants, d'autres participants vont contacter leur Mairie pour demander la mise en place d'un tel système. L'idée générale est de s'inspirer des solutions trouvées ailleurs.

3. l'aide que conseilscitoyens.fr pourrait apporter

Les participants ont réfléchi à ce qui pourrait être mis en place rapidement sur conseilscitoyens.fr :
- appeler de manière volontariste les conseillers citoyens à faire remonter sur le site des documents/initiatives utiles dans le contexte actuel ;
- organiser des rencontre en visio-conférence avec des personnes susceptibles de leur donner des informations/précisions sur la situation actuelle (à préciser) ;
- diffuser un répertoire d'outils numériques qui permettent de travailler à distance ;
- donner des rendez-vous réguliers en visio-conférence pour échanger entre conseillers

De fait, décision a été prise collectivement de se redonner rendez-vous la semaine prochaine sur deux créneaux (en matinée et en soirée).

4. En conclusion

Les participants partagent l'idée que : « La Mairie ne peut pas tout régler » et sont prêts à jouer un rôle pendant cette crise. Ils pointent néanmoins le fait que la campagne électorale (pendant laquelle de nombreux conseils ont adopté une posture de retrait) immédiatement suivie du confinement ont freiné la dynamique de leur conseil et qu'il va être difficile de relancer cette dynamique dans un contexte où les gens ne peuvent pas se réunir physiquement. Tous souhaitent agir, mais nombreux ne voient pas encore comment. Un préoccupation commune pendant cette période : prendre soin des gens et maintenir le lien entre conseillers et avec les habitants.

 

FacebookPartager TwitterTwitter LinkedInPublier