67200 / Strasbourg / Elsau
Centre Social et Culturel de l'Elsau
67200 Strasbourg

Elsau (Strasbourg)

Présentation
Localisation
Documents
Actions
Planning

Bienvenue sur la plateforme de travail collaboratif pour

"Faire ensemble de l'Elsau une cité idéale pour ses habitants et pour le climat"

  • L'inscription ouverte à tous, membre ou non du Conseil citoyen de l'Elsau.
  • L'onglet "Documents" présente le projet officiel et ses réactions.
  • L'onglet "Actions" présente des propositions citoyennes et vous permet d'en ajouter pour y rallier une équipe de développeurs.

Pourquoi participer ?

  • Faire ensemble donne un sentiment vital d'exister.
  • Faire ensemble produit de meilleurs projets.
  • Certaines idées ne peuvent venir que des habitants
  • L'engagement des institutionnels est limité
  • L'approche des institutionnels est fragmentée

La rénovation des cités sera t-elle une chance pour la transition ?
La transition est-elle une chance pour les cités ?

Cette question est posée par la contribution du collectif pour l'Elsau idéale. Le nouveau programme de renouvellement urbain (NPNU) représente 12 milliards d'euros d'investissements publics à Strasbourg. Peut-il aussi être le chantier de la transition écologique, sociale et économique ?
Ces moyens importants pour la période 2020-2030 seraient le coup d'accélérateur immédiat qui manque à la transition. Et permettre aux habitants des quartiers prioritaires de la ville (QPV) de participer au défi de la transformation de la société, n'est il pas le meilleur moyen de les intégrer pour résorber la fracture qui se creuse ?
..............la suite dans le document "L'espoir du NPNRU"

Laurent Garczynski pour le collectif Elsau Idéale
Contact : Elsau@novo.fr

Sélectionnez parmi les filtres ci-dessous pour rechercher dans la liste
Tags
  • Créer la ferme guinguette de l'Elsau, un trait d'union
    30 novembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    la ferme guinguette de l'Elsau

    Située sur les berges de l'Ill, elle ferait connaître aux strasbourgeois ce patrimoine remarquable des berges à toutes les saisons. Dotée d'un ponton, on pourrait s'y rendre en bateau depuis le centre ville. Les guinguettes de la Montagne Verte fonctionnaient ainsi. Celle de la rue d'Altorf servait son cidre et les poissons de l'Ill. Son potager bio fournirait la cuisine. Une bateau mouche pourrait compléter le dispositif.
    L'offre de restauration est faible à l'Elsau pour les personnes qui y travaillent : au centre CTS, à la maison d'arrêt, dans les établissements scolaires et chez Elis.
    ........... la suite dans le pdf

  • L'espoir du NPNRU
    30 novembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    L'espoir du NPNRU

    La rénovation des cités sera t-elle une chance pour la transition ?
    La transition est-elle une chance pour les cités ?
    Cette question est posée par la contribution du collectif pour l'Elsau idéale. Le nouveau programme de renouvellement urbain (NPNU) représente 12 milliards d'euros d'investissements publics à Strasbourg. Peut-il aussi être le chantier de la transition écologique, sociale et économique ?
    Ces moyens importants pour la période 2020-2030 seraient le coup d'accélérateur immédiat qui manque à la transition. Et permettre aux habitants des quartiers prioritaires de la ville (QPV) de participer au défi de la transformation de la société, n'est il pas le meilleur moyen de les intégrer pour résorber la fracture qui se creuse ?
    .... la suite dans le pdf de 6 page

  • Synthèse de la proposition du collectif l'Elsau idéale, novembre 2018
    28 novembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Synthèse de la proposition du collectif l'Elsau idéale, novembre 2018

    Le Nouveau Programme de renouvellement Urbain (NPRU) peut-il aussi être le chantier la transition écologique et sociale ?
    Le NPRU est le premier projet urbain de l'Eurométropole avec 1.2 milliards d'euros d'investissements publics. Ces moyens importants seraient un coup d'accélérateur formidable pour la transition écologique et sociale !
    Participer à cet enjeu mondial serait la meilleure intégration à offrir aux habitants des quartiers prioritaires de la ville (QPV).
    Voilà pourquoi le collectif pour l'Elsau idéale explore cette hypothèse. Lier les deux objectifs dans un programme et une démarche de renouvellement urbain ambitieux. Ce pdf de 14 pages présente de la proposition du collectif pour y parvenir.

    Rappel de la situation de la cité de l'Elsau

    • Une précarité forte et croissante (CAT)
    • Un sentiment fort de relégation, terreau des extrémismes
    • Des jeunes qui désespèrent (46% de chômage)
    • Pas d'améliorations prévisibles pour ces populations

    Cette situation nécessite un projet conçu pour y remédier.

    Contribuer à la transition écologique et sociale

    • Transformer un territoire délaissé en laboratoire de la transition écologique et sociale. En inventant un éco-quartier sur le thème de la nature en ville pour restaurer la mixité sociale, pour augmenter la résilience économique des habitants et pour expérimenter un modèle de faubourg attractif susceptible de freiner l’étalement urbain.
    • Grâce à une programmation et une démarche conçues pour que l'investissement ouvrent des perspectives aux jeunes du quartier et contribue à la transition écologique en agissant sur les axes du Plan Climat : logement, déplacement, éducation, alimentation, loisir de proximité, économie verte, aménagement du territoire.
    • En développant à l'occasion des travaux, des techniques de construction pourvoyeuses d’emplois et d'activité économique verte car répartie sur les territoires grâce à des procédés circuit court qui préservent les ressources et le climat.

    Par une démarche collective

    • La démarche est ancrée dans le territoire pour y rallier ses habitants, leur permettre d'agir et de renforcer leur dignité, pour restaurer les valeurs républicaines dans un contexte dégradé, avec des solutions crédibles et légitimes car testées sur le terrain.
    • La démarche est transversale et multi acteurs car tous les enjeux de la transition écologique et sociale le sont aussi.
    • La démarche recherche des synergies pour que chaque réalisation réponde à plusieurs besoins, mutualise les moyens et construise une dynamique.
    • La démarche vise à donner du sens en s'appuyant sur des actions intégratives qui permettent, particulièrement aux jeunes, d'expérimenter le construire ensemble, d'être reconnus pour leurs actions et de contribuer à l'enjeu majeur de la transition écologique.

    Avec des propositions ancrées dans le quartier

    • Construire la Maison du projet avec les jeunes
    • Créer un atelier de réparation et d'invention
    • Créer un groupe scout inter confessionnel
    • Créer un centre de l'illustration pour la jeunesse
    • Un plan vélo X10 à l'Elsau
    • Intégrer les facteurs environnementaux de santé
    • Créer les Vergers urbains de l'Elsau
    • Introduire l'Ecopaturage urbain à l'Elsau
    • Mieux connaître les recettes du bien vivre ensemble
    • Faire de l'Elsau le premier quartier Zéro déchet
    • Créer un monument historique à l'Elsau !
    • Un cycle de conférences débats sur la transition
  • Les facteurs environnementaux de santé (complet)
    17 novembre 2018
    Marc FERRANTE (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Facteurs environnementaux de santé (complet)

    Les facteurs environnementaux de santé dans le renouvellement urbain de l'Elsau : constat, conclusions, pièces complémentaires, solutions imaginables, textes, adresses et références.

  • Dossier sur les murs anti-bruits déjà réalisés
    16 novembre 2018
    Marc FERRANTE (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)

    Dossier sur les murs anti-bruits déjà réalisés en annexe au projet de prise en compte des nuisances environnementales sur l'Elsau

  • Pollution de la nappe phréatique au sud est de l'Elsau
    16 novembre 2018
    Marc FERRANTE (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Pollution de la nappe phréatique

    Document de la CAUE sur la pollution de la nappe phréatique au sud est du quartier basésur une étude fine entre 2008 et 2013 d'un problème qui reste d'actualité même s'il a été traité partiellement en 2015.

  • Etudes exploratoires produites par le CAUE 67 entre 2011 et 2014
    13 novembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Etudes exploratoires du CAUE 67

    Ces différentes études ont été produites par le CAUE 67 entre 2011 et 2014 sur la rénovation urbaine de l'Elsau. Certaines l'ont été dans le cadre des Ateliers participatifs de projet pour le Parc Naturel Urbain Ill-Bruche, d'autres à l'occasion de d'ateliers avec des étudiants (assises du Paysage 2011, avec Armelle VARCIN - ENSP Versailles, étudiants de Fribourg en 2013).

    Ce pdf de 14 pages présentent des thèmes bien illustrés comme "repenser la place de la voiture", "compléter le maillage vert et ouvrir le quartier sur le paysage", "redessiner les pieds d'immeubles". Ces propositions n'ont pas été reprises dans le projet de l'EMS de janvier 2018. Les nombreuses illustrations aident à apréhender les sujets.

  • L'importance de la nature au quotidien
    25 octobre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    L'importance de la nature au quotidien

    En Amérique du Nord, on parle de "syndrome de manque de nature". L'hypothèse, basée sur de nombreuses observations est que les humains s'exposent à des problèmes physiques et mentaux en vivant de plus en plus coupés de la nature. En France le Réseau Ecole et Nature a traduit et actualisé dans le contexte européen la documentation d'origine : childrens_nature_deficit_disorder_2009.pdf
    La connaissance de cet enjeu pourrait enrichir la programmation de la rénovation urbaine du quartier de l'Elsau. Pour les écoles, les équipements, les logements, l'aménagement des espaces publics et de la voirie, le quartier de l'Elsau présente un potentiel de nature en ville qui reste à mettre en valeur.

  • Synthèse de la CAT
    23 octobre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    CAT 2016
    Synthèse de la CAT
  • Critères pour la requalification des espaces extérieurs à l'Elsau
    19 octobre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Critères pour évaluer les projets, Aménagements extérieurs

    Document de travail
    L’attractivité résidentielle du quartier (ENJEU I) dépend pour une part de la requalification des espaces extérieurs publics et privés autour et dans la cité (Objectif stratégique 2). La voirie automobile, le stationnement et les voies dédiées aux modes piétons et vélo déterminent la qualité des espaces extérieurs publics.

    Les travaux de voirie sont couteux et rares, une fois tous les 40 ans. Pour cette raison, ils doivent anticiper l'ensemble des projets à venir. Dans le cadre du renouvellement urbain de l'Elsau, le réaménagement d'une voie doit être cohérent avec :

    1. Le schéma directeur stationnement du quartier (ENJEU I, Objectif 2)
    2. Le plan de circulation des bus.
    3. Le schéma directeur vélo dans le quartier.
    4. Le schéma directeur vélo de l'EMS qui doit participer au désenclavement doux du quartier.
    5. L'objectif de réduction des surfaces bitumées pour le confort et le plan climat.

    Par exemple l'EMS annonce 30% de réduction au Wihrel mais la rue de Gresswiller à la Montagne Verte vient d'être refaite (été 2018) sans réduction des surfaces de bitume, voir en l'augmentant.
    Les travaux de voirie réalisés rue de Gresswiller posent question. Importants et couteux, ils ne changent ni adaptent l'aménagement aux enjeux présents.
    Le document de 5 pages présente des exemples illustrés à Strasbourg et Grenoble.

                                                                                                                          

  • Critères pour évaluer les projets et propositions pour l'Elsau
    17 octobre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Critères pour évaluer les projets

    Ce document de travail propose des critères pour guider l'évaluation des propositions pour la rénovation urbaine de l'Elsau. La liste n'est pas exhaustive et doit être adaptée au cas par cas. Pour chaque critère, il est possible de répondre :

    • OUI le projet ou la proposition satisfait le critère
    • NON le projet ou la proposition ne satisfait pas le critère.
    • SANS OBJET le critère ne concerne pas le projet ou la proposition.

    Si un projet satisfait à un critère, sa réponse est elle précise ? Les action, programme, budget, acteur et calendrier correspondants sont-ils définis ?

  • Lettre d'Anny Pierre aux élus sur le projet 01-2018
    9 octobre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Lettre d'Anny Pierre aux élus

    CSF ELSAU
    32 rue Mathias Grunewald
    67200 Strasbourg

                       Monsieur Mathieu CAHN
                       Monsieur Luc GILLMAN

                       Septembre 2018

    Messieurs,

    Nous avons pris connaissance des études préalables du programme de renouvellement urbain de l'Elsau.

    Dans votre courrier du 16 juillet, vous précisez que ce document est à usage interne du "Conseil Citoyens". Voeux pieux car la presse en a fait état aussi tôt!! créant inquiétudes , incompréhensions, interrogations! tout particulièrement pour les habitants qui seraient concernés par les démolitions ou au contraire par de nouveaux projets de construction ou d'aménagements à leur proximité!

    Ces documents découverts pendant la période estivale , (période pas facile pour se réunir) c'est pourquoi aujourd'hui nous vous proposons quelques remarques sur ces études.

    Nous prévoyons un second temps de travail avec nos adhérents.

    Les orientations stratégiques :

    Si nous pouvons soutenir en grande partie,les trois orientations.

    1) Ouvrir le quartier, "ce n'est pas désenclaver le quartier", mais offrir une autre image vers l'extérieur!

    2) Valoriser le cadre naturel du paysage, aller vers un eco-quartier!

    3) Réorganiser les services de proximité et créer un nouvel équipement d'intérêt d'agglomération.

    Il manque à notre avis, ce qui fait défaut depuis 4 ou 5 ans..., c'est un équipement commercial avec des services "bancaires ou guichet".

    4) Créer une autre ambiance résidentielle !! Là nous pensons, qu'il faut se poser les questions sur la situation  réelle et les raisons du mal vivre et de la mixité sociale . Vous prévoyez un programme ambitieux de démolitions et de reconstructions.

    On a oublié que la dégradation de la qualité de vie coïncide pour partie avec la suppression des concierges , en tout cas de présence humaine pour faciliter le vivre ensemble.

    Le NPRU est une chance pour réhabiliter le parc des logements sociaux . Mais, prévoir la démolition de 368 logements sociaux  est aberrant . Nous sommes opposés à cette démolition massive - 20% des logements sociaux, tous habités aujourd'hui! des logements de bonne superficie , bien équilibrés..., accessible au niveau loyer. La démolition ne règle pas le problème du mieux vivre ensemble !

    Nous demandons une réflexion approfondie sur ce point essentiel du programme. Nous ne sommes pas opposés à réfléchir à certaine démolition qui permettraient une meilleure organisation du, quartier. Exemple: repositionner l'école Martin Schongauer.

    Enfin, plutôt que de penser démolition massive , nous demandons à réfléchir sur ce qui pourrait permettre de mieux habiter et vivre ensemble, surtout en créant des relais humains.
    Vous comprendrez que pour nous c'est un point essentiel!

    D'autres questions mérites d'être posées :

    • - Où ce fera la reconstruction de l'offre de logements sociaux ? à l'Elsau ou ailleurs ?
    • - Qu'est il prévu, comme travaux pour la requalification des logements?
    • - L'aide à l'accession à la propriété, cela concerne quoi ? qui ? où ? La somme proposée est de 16  ME ?

    Enfin, nous pensons qu'en tant qu'association et habitants , citoyens, nous avons besoin d'être aidé dans la réflexion par des personnes extérieures à la ville , aux bailleurs et à l'ANRU.
    Il en est de même pour organiser la participation des habitants.

    En conclusion, nous comptons sur vous afin de permettre une réelle concertation et la prise en compte des avis des habitants.

    Dans cette attente; Recevez, Messieurs nos sincères salutations.

    Anny PIERRE
    Vice présidente CSF Elsau
    et représentante au conseil citoyens.

  • Rencontre créative au CSC Elsau mecredi 10 octobre à 16h
    4 octobre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Mercredi 10 octobre

    Comment cela va se dérouler ?

    • Nous nous retrouverons autour de tables sous les tonnelles du CSC ou à l'intérieur selon la météo.
    • Les propositions seront consignées sur des feuilles affichées au fur et à mesure. Des facilitateurs improvisés guideront les participants.
    • Les participants qui le souhaitent pourront laisser un contact pour participer aux petits groupes qui porteront les propositions vers les institutionnels.
    • Les tables auront des thématiques, par exemple les logements, les équipements, la sécurité, ... et les participants iront de table en table.

    Plus d'informations dans le document. A mercredi

  • Une cité de l'Elsau idéale dans un Parc Naturel Urbain exemplaire
    19 septembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Propositions pour une Elsau idéale

    Ces 25 pages de propositions illustrées et étayées visent à transformer un territoire "délaissé" en laboratoire pour l'avenir. Elles s'inscrivent dans le Plan Climat 2030 de l'Eurométropole de Strasbourg :

    • Pour reconstruire la mixité sociale à l'Elsau autour d'un projet d'éco-quartier qui combine la résilience économique avec la sobriété écologique dans l'un des quartiers les plus précaires de l'EMS.
    • Pour le développement économique vert de techniques de construction sobres et pourvoyeuses d'emplois dans les territoires ruraux et métropolitains.
    • Pour que les investissements de la rénovation urbaine ouvrent réellement des perspectives aux jeunes défavorisés (48% de chomage).
    • Pour inventer un modèle de faubourg attractif capable de freiner l'étalement urbain.
    • L'approche proposée est transversale pour agir sur tous les leviers.
    • Elle requière une dynamique participative popur palier aux limites des acteurs institutionnels rapellée par la démission de Nicolas Hulot.
    • Ces propositions sont ancrées dans le territoire, inspirées par les succès de Loos-en-gohelle, Grande Synthe, Ungersheim et du PNU Ill-Bruche.

    Laurent Garczynski, de la Montagne Verte

  • LE CAHIER DE LA CONCERTATION DE L’ELSAU 2015
    17 septembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Concertation 2015

    Ce cahier présente la méthodologie et les résultats de la consultation des habitants de l'Elsau en 2015. Ils s'expriment et dégagent des pistes de travail sur 3 thèmes :

    1. L'habitat et les services, atelier 1
    2. Education et emploi, atelier 2
    3. Cadre de vie et vivre ensemble, atelier 3
  • CAT (Convention d'application territoriale)
    17 septembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    CAT 2016

    Ce document de référence de 37 pages de l'EMS est pratique. Sous la forme d'un tableau en 3 colonnes, il présente les enjeux, les leviers d'actions et les solutions correspondantes pour l'Elsau.
    En annexe, on y trouve les chiffres clés, nombres d'habitants, taux de chômage, revenus, ...en quelques pages.
    La page 5 ci-dessous dresse le paysage en une page.

  • "Concevoir avec les habitants un projet de renouvellement urbain global" dit Nicolas Grivel, Directeur de l'ANRU
    16 septembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Concevoir avec les habitants

    Les responsables de l'ANRU rappellent le rôle incontournable que doivent jouer les habitants dans la conception, l’évaluation du Projet de Renouvellement Urbain du projet et sa mise en oeuvre. Cela reste à faire à l'Elsau.

    "Cette nouvelle génération de projets est également marquée par la place donnée aux habitants, et j’y suis particulièrement attaché. Cela doit être notre préoccupation constante : permettre aux habitants ainsi qu’aux représentants des associations et des acteurs économiques de trouver toute leur place dans la transformation des quartiers qui constituent leur cadre de vie au quotidien. Soyons ambitieux pour nos quartiers. Nous saurons vous accompagner en conséquence."
    François Pupponi,
    Président de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, dans la plaquette NPNRU page 2.

    "Par projet de qualité, j’entends agir à une échelle plus large, celle de l’agglomération, pour concevoir avec les habitants un projet de renouvellement urbain global.
    Pour transformer en profondeur ces territoires, il est essentiel de favoriser la mixité sociale, le développement économique et l’attractivité résidentielle des quartiers, tout en contribuant à l’émergence d’une ville durable et solidaire."
    Nicolas Grivel,
    Directeur Général de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine dans la plaquette NPNRU page 2.

    Les habitants acteurs dans le NPNRU
    ► La co-construction et l’implication citoyenne
    ► Favoriser la participation active des habitants afin de valoriser leur expérience et de répondre au mieux à leurs attentes
    ► Les impliquer depuis la conception jusqu’à la mise en oeuvre et l’évaluation du Projet de Renouvellement Urbain
    ► Associer les habitants à la transformation de leur cadre de vie grâce :
    - aux conseils citoyens pour co-construire les programmes d’action avec les habitants, en s’appuyant sur leur expertise d’usage et en leur permettant de porter leur parole au sein des instances de pilotage des projets
    - à la maison du projet, lieu de ressources et d’échanges que les citoyens pourront utiliser de façon autonome
    ► 2 millions d’euros mobilisés en 2016 pour la formation des conseils citoyens par l’Ecole du Renouvellement Urbain (ERU).
    Page 16 du Dossier_Presse_ANRU_16-02-2017.pdf

  • Une analyse du projet de renouvellement urbain par M Andreiff
    15 septembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Analyse du projet

    Des questions et des suggestions sur le projet 01-2018 par Paul Andreiff , urbaniste le 4.10.18

  • Le document de présentation du Projet Elsau 01-2018 présenté le 6 juin au Conseil citoyen
    15 septembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet Elsau 01-2018

    Ce pdf illustré de 20 pages rappelle les étapes et présente le projet soumis à l'ANRU.
    Le plan page 9 présente succinctement les grandes orientations pour l'habitat, les équipements, le végétal, l'urbanisme.
    Le plan page 10 de l'Atelier AMAR esquisse un projet dont les démolitions.
    Le plan page 16 présente le foncier et les changements envisagés.
    Le budget page 17 permet de prendre la mesure du projet.
    La page 20 indique les dates pour la co-construction du projet urbain entre le 25 septembre et novembre pour la formalisation de l'avis du conseil citoyen.

  • Les 4 orientations pour l'Elsau de l'EMS
    4 septembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet Elsau 01-2018, Orientations

    Ce plan présente les 4 grandes orientations qui doivent guider la programmation du renouvellement urbain de l'Elsau.

    Les 4 orientations pour l'Elsau de l'EMS
  • Budget du projet pour l'Elsau 01-2018
    4 septembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet Elsau 01-2018, budget

    Ce budget présente les grandes enveloppes et permet de comprendre le coût financier des démolitions - reconstruction.

    Budget du projet pour l'Elsau 01-2018
  • Plan du projet AMAR pour l'Elsau 01-2018
    4 septembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet Elsau 01-2018

    Avec les résidentialisations, les équipements, les démolitions

    Plan du projet AMAR pour l'Elsau 01-2018
  • La rénovation urbaine transformera l'Elsau en EcoQuartier labelisé
    1 septembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet d'écoquartier à l'Elsau

    Cet article de 4 pages de François Desrues annonce des objectifs ambitieux de l'EMS en matière d'innovation sociale et environnementale pour la rénovation urbaine qui fera de l'Elsau un EcoQuartier labelisé.
    L'Atelier de projet de concertation de l'Elsau (25/9 ; 16/10 ; 6/11) veillera à préciser les objectifs de labellisation et les budgets correspondants. Le terme écoquartier recouvre tout et son contraire. Les thématiques et les fiches actions produites par les Solutionneurs de l'EMS constituent une base de travail.

Aucun élément n'a été trouvé, veuillez modifier vos filtres.
Sélectionnez parmi les filtres ci-dessous pour rechercher dans la liste
Tags
  • Innover à l'Elsau : développer les techniques du bâtiment en circuit court
    3 décembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet
    Innover à l'Elsau : développer les techniques du bâtiment en circuit court

    Les travaux prévus à l'Elsau entre 2020 et 2030 permettraient de développer des techniques écologiques de rénovation et de construction. Les efforts des entreprises et des chercheurs ont besoin de continuité et de visibilité. Ils attendent un contexte que la ville de Strasbourg peut créer à l'Elsau.

    Ces techniques en circuit court préservent le climat et les ressources. Elles sont créatrices d'emplois urbains et ruraux et rééquilibrent ainsi l'activité sur le territoire. Elles inventent l'économie verte de demain.

    A l'Elsau, leur développement serait une opportunité pour attirer les jeunes, 46% sans emploi, dans les nouveaux métiers du bâtiment.

    A l'Elsau, il serait possible de décupler les développements entrepris avec le bailleur Habitat de l'Ill pour la construction d'Ecoterra sur la ZAC Danube ou du Making Hof à Cronembourg.

    Une succession de chantiers permettrait de perfectionner les techniques, de former les personnes et développer les entreprises.

    Le premier bâtiment serait une "Maison du projet de l'Elsau" réalisée avec les jeunes du quartier en chantier participatif. Les chantiers suivants pourraient concerner la rénovation d'un des immeubles PMR (24 logements, R+4, 6 immeubles), puis d'un immeuble en barre (R+4, 4 immeubles). Le programme d'équipement offre encore d'autres opportunités : l'école, l'équipement métropolitain, la maison de la république, la ferme guinguette.

    Ce document présente le contexte dans lequel l'éventuelle rénovation urbaine écologique de l'Elsau s'inscrirait et comment elle prolongerait l'expérience strasbourgeoise de la construction écologique en circuit court. L'Elsau parfois perçue comme un territoire délaissé pourrait devenir le laboratoire de la transition écologique et sociale à Strasbourg et rayonner à l'image du quartier Vauban de Fribourg.

  • Création de locaux à vélo/socles pour sculptures
    28 novembre 2018
    Marc FERRANTE (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet
    Locaux à vélo/socles sculptures

    Constat :

    - La part du vélo est faible dans la cité notamment parce qu'il n'y a pas ou peu de possibilités de garer son vélo si, ce n'est dans son appartement (quasiment pas d'arceaux en extérieur, caves et locaux en sous-sol la plupart du temps inutilisables à cause des trafics).

    - Il n'y a pas de présence de la culture dans le quartier.

    -  L'expérience d'allée des sculptures rue du général de Gaulle à l'Esplanade, réalisée dans le cadre du projet d'accompagnement artistique de la ligne B du tramway n'est plus contestée et fait partie du patrimoine culturel et touristique de Strasbourg.

    - Les 3 locaux à vélo, inaugurés en mai dernier rue de Mâcon à Neuhof par Habitation Moderne, dans le cadre du programme ALVÉOLE est un succès pour le quartier, car ils ont permis à beaucoup de Strasbourgeois d'enfourcher à nouveau un vélo.

     

    Le projet serait de construire plusieurs locaux à vélos repartis sur tout le QPV, mais avec un toit en béton capable de supporter la charge d'une ou deux sculptures en bronze mises à disposition par le ministère de la Culture ou les musées de Strasbourg, afin de créer un parc de sculptures dans la cité.

     

    Avantages :

    - Ce projet valorise les liaisons douces (CAT) et facilite le développement de la part du vélo dans le quartier comme le veut la CAT, car il permet à chacun de garer facilement son vélo.

    - Ce projet pourrait se faire comme à Neuhof dans le cadre du programme national ALVÉOLE (Apprentissage et Local Vélo pour Offrir une Liberté de mobilité Économe en énergie) et permettre non seulement de financer une partie de la construction de ces locaux à vélo, mais aussi de financer de séances d’apprentissage du vélo en partenariat avec l’association CADR 67  comme cela s'est fait à Neuhof.

    - Ce projet est économique, car il est transversal et peut être cofinancé par les bailleurs sociaux et les institutions locales tout en rentrant dans le cadre de la CAT.

    - Ce projet s'inscrit dans la volonté de la CAT d'optimiser l'offre de stationnement au pied des immeubles (espaces publics et bailleurs).

    - Ce projet permettrait un meilleur accès des habitants du quartier à la culture comme le précise la CAT et marque une volonté de partage de la culture et donc des valeurs républicaines (CAT).

    -  Valorise l'image du quartier par la présence d'un équipement culturel et artistique (CAT) et donc favorise la mixité (CAT).

    - Permet de sortir quelques sculptures des réserves pour en faire profiter tout le monde.

  • Créer la ferme auberge de l'Elsau, un trait d'union
    28 novembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet
    la ferme auberge de l'Elsau

    Située sur les berges de l'Ill, elle ferait connaître aux strasbourgeois ce patrimoine remarquable des berges à toutes les saisons. Dotée d'un ponton, on pourrait s'y rendre en bateau depuis le centre ville. Les guinguettes de la Montagne Verte fonctionnaient ainsi. Celle de la rue d'Altorf servait son cidre et les poissons de l'Ill. Son potager bio fournirait la cuisine. Un bateau mouche restaurant pourrait compléter le dispositif.

    L'offre de restauration est faible à l'Elsau pour les personnes qui y travaillent au centre CTS, à la maison d'arrêt, dans les établissements scolaires et chez Elis.

    La ferme auberge de l'Elsau pourrait fonctionner en chantier d'insertion et ouvrir des jeunes du quartier (46% sans emploi) aux métiers du maraîchage et la cuisine bio, deux secteurs en croissance.

    La ferme auberge de l'Elsau pourrait participer à l'intégration positive de la Maison d'arrêt. Les détenues, leurs familles et les personnels de la Maison d'arrêt constituent une population de l'Elsau à coté de celle des pavillons et celle de la cité.

    Une formation de cuisinier et un jardin bio dans la cours de promenade des femmes existent déjà à la MA. "Le temps en détention est précieux pour se (re)construire. Travailler la terre est réparateur. Le travail en détention réduit les récidives. Pourtant, il est passé de 46% en 2000 à 29% en 2018".

    Dans ce contexte, la ferme auberge de l'Elsau pourrait accueillir des sortants et des détenus bénéficiant d'aménagement de peine. Elle serait un trait d'union entre le dedans et le dehors que les spécialistes demandent. Ils étaient rassemblés à l'ENA par l'équipe "Prison Synonyme de Rebond" le 24 novembre 2018.

    Ainsi, la ferme auberge de l'Elsau serait un lien entre les strasbourgeois et l'Elsau, entre les habitants et la Maison d'arrêt, entre les habitants et la nature de leur quartier, entre les jeunes et l'emploi.

    Le projet peut paraître utopique mais les acteurs sont là. Les Jardins de la Montagne Verte spécialistes de l'insertion par le maraîchage bio et la restauration animent déjà le jardin dans la maison d'arrêt. La directrice et l'équipe de la maison d'arrêt sont motivées. La ville dispose de terrains à proximité. La transformation de la terre à l'assiette augmente la viabilité économique du modèle bio.

    Légende de la carte

    • Repère A : terrain contigu à la maison d'arrêt pour une activité dans l'enceinte ?
    • Repère B : terrain possible pour la ferme et l'auberge qui termine la promenade depuis Strasbourg
    • Repère C : autre terrain de la ville mais sous un bail agricole. Ce terrain est à proximité de l'arrêt de tram et d'un potentiel équipement à l'emplacement du service de pédopsychiatrie des HUS.
  • UN JARDIN MANDALA PARTAGÉ À L’ELSAU
    15 novembre 2018
    Sylvie KROMM
    Projet

    But : rendre cultivables et esthétiques les terrains inondables en friche à l’ouest du quartier (derrière la rue Hans Hammer et le bout sud-ouest de la rue Martin Schongauer) rejoignant le parc qui borde l’Ill en leur donnant une dimension écologique, économique et sociale

     

    Une dimension écologique : Un jardin :         

    -pour conforter l’une des caractéristiques premières du quartier : ELSAU=quartier vert et valoriser le quartier en tant qu’écoquartier

    -pour promouvoir un environnement préservé

    -pour anticiper les enjeux de demain : l’augmentation de la population amenant de plus en plus à privilégier l’apport des végétaux dans l’alimentation pour pallier à la diminution des ressources en alimentation de source animale.

    -pour mieux satisfaire la demande croissante de « jardin ouvrier »

    -pour favoriser une alimentation plus saine des familles privilégiant la culture de type bio respectant mieux la nature et donc l’homme

    -pour rappeler l’importance du tri des déchets organiques et du compostage

    -pour y adjoindre l’installation éventuelle de ruches en complémentarité du jardin (quelques volontaires pourraient y être formés) autre enjeu écologique d’importance

    -pour valoriser des champs en friche bordant l’Ill et s’étendant à l’ouest du quartier en zone dite inondable (derrière la rue Hans Hammer et le bout sud-ouest de la rue Schongauer près du jardin des utopies), mais dans les faits, seules les rives de l’Ill sont inondées au printemps sur quelques mètres

    -pour éviter de laisser la place aux quads, trafics et pollutions diverses

    -pour permettre aux habitants des rues Hammer et Schongauer d’avoir un panorama agréable devant leurs fenêtres

     

    Une dimension économique : Un jardin :

    -pour permettre d’accéder plus facilement à une alimentation bio souvent jugée trop chère et donc écartée par les plus démunis

    -pour apprendre au plus grand nombre à mieux cultiver la terre en développant des modes de culture bio (permaculture, biodynamie, bonnes associations de cultures, etc…. )

    -pour créer une structure de type « garde-manger » où l’on vendrait à prix modiques les produits des récoltes de fruits et légumes bio aux elsauviens

    -pour adjoindre à ce garde-manger, un petit conservatoire de graines bio et une nurserie de plantes permettant éventuellement de faire des échanges avec d’autres jardins

    -pour dégager de ces structures précédemment citées, un petit fonds de roulement permettant de réinvestir dans les graines et LE matériel nécessaires à l’activité

    -pour créer dans un deuxième temps un petit labo de transformation et/ou valorisation des invendus ou des surplus de production (sous forme de potages, de jus, de currys, de confitures, etc…. )  

     

    Une dimension sociale : Un jardin :

    -pour favoriser la mixité dans le quartier (population multi ethnique, multi statut social)

    -pour créer des liens intergénérationnels (les plus jeunes pouvant y œuvrer comme les plus âgés)

    -pour développer et échanger des savoir-faire

    -pour éduquer les plus jeunes (en partenariat avec les écoles du quartier et le centre médico-social, créer des ateliers de partage des savoirs : jardinage, cuisine, artisanat lié à la nature, DIY lié à la nature, découverte des métiers liés à la nature…. )

    -pour partager le travail et voir aboutir ensemble les fruits de ce travail

    -pour faire de ce travail commun, une force de cohésion du quartier

    -pour mieux vivre ensemble en communiquant davantage et pourquoi pas créer en annexe une zone de détente, lieu de rencontre pour les beaux jours (bancs, jeux divers…)

    -pour mettre en avant le collectif en opposition au monde actuel si individualiste (les récoltes pourraient donner lieu à des repas annuels conviviaux, comme on le faisait autrefois, fêtes traditionnelles des différentes saisons…)

    -pour rappeler à tous l’importance d’une bonne alimentation, fondement d’une meilleure santé (interventions de naturopathes, de nutritionnistes pour amener ces connaissances à un public plus large et notamment soutenir une population âgée qui sera en forte croissance)

    -pour rappeler à la population l’utilité de certaines plantes sauvages, aromatiques, médicinales dans la vie courante (des spirales d’aromatiques ou de plantes médicinales au sein des jardins pourraient donner des bases d’infusions pour les affections courantes ou tout simplement se désaltérer agréablement avec des eaux parfumées) `

     

    UN JARDIN MANDALA, C’EST QUOI ?    

    C’est un jardin dont la base est une structure circulaire avec un centre et quatre allées orientées selon les quatre points cardinaux (en sanscrit, mandala signifie cercle) ; ces cercles de culture peuvent revêtir de multiples aspects (ex rondelle d’agrume, cible de tir, fleur de cosmos, triskell à quatre spirales, etc.).allier fruits et légumes, fleurs et plantes compagnes tout en formant un ensemble esthétique et productif. Certains peuvent y voir une symbolique plus orientale, les moines bouddhistes considérant les mandalas comme des supports de méditation, ce qui selon eux favoriserait une meilleure circulation des énergies et une plus belle production. Ces jardins aux rosaces diversement constituées peuvent devenir de vrais chefs-d’œuvre, un espace de créativité comme de rentabilité au bénéfice de la population.   

     

    POURQUOI UN JARDIN MANDALA A L’ELSAU ?  POUR ANCRER DANS LE QUARTIER LA NOTION DE CERCLE VERTUEUX

    -pour être innovant (il n’y a pas d’autre jardin mandala à STRASBOURG à ma connaissance)

    -pour faire contrepoids avec une autre caractéristique du quartier : le quartier de l’Elsau pour nombre de strasbourgeois est bien souvent restreint à l’appellation, quartier de la prison

    -pour être dans l’air du temps, le XXIe siècle verra le retour au spirituel dit on

    -pour bousculer les mentalités par l’expérience salvatrice d’une œuvre commune dont l’unique profit doit être le bien-être et la coopération dans un quartier.

  • Les facteurs environnementaux de santé dans le renouvellement urbain de l'Elsau
    13 novembre 2018
    Marc FERRANTE (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet
    Facteurs environnementaux de santé

    Groupe de travail : Dr Jean-Marie Wihlm et Marc Ferrante

     

    L'orientation N°1 du projet de la Ville pour l'Elsau parle de "Transformer les abords de l'autoroute en vitrine de l'Elsau". Dans ce cadre, il nous a semblé important de faire l'état des lieux des pollutions environnementales à l'Elsau pour participer à leur prise en compte dans les projets de rénovation du quartier, afin de réduire notamment les nuisances sonores et la pollution de l'air liées à l'A35 à l'Elsau.

     

    Constat :

    - L'A35 est la source de nuisances sonores et respiratoires importantes, impactant le secteur de la prison, les habitations de la rue de l'Unterelsau et les rues voisines (sans parler de tous les autres quartiers de Strasbourg qui sont concernés rue du Ban de la roche ou le sud de Schiltigheim).

    Les recherches actuelles sur la qualité de l'air montrent que les niveaux de pollution de l'OMS qui sont pris en référence dans les différentes études préalables aux grands travaux mènent à sous-estimer largement l'impact sanitaire de voies comme l'A35 sur les riverains de Strasbourg. Ces études et mesures ne prennent pas en compte les particules les plus fines et les plus nocives (2,5 micromètres ou ultra-fines inférieures à 1 μm) qui représentent pourtant 90 % des gaz d'échappement. De plus, ces études ne prennent pas en compte l'interaction de ces particules avec le dioxyde d'azote ou d'autres gaz. Or l'exposition régulière à ces particules et à ces gaz sont des facteurs de maladies cancérigènes, chroniques et particulièrement cardiovasculaires. Les études, notamment celle du Dr Thomas Bourdrel (cf liens dans les documents), montrent que les décès comptabilisés en référence sont difficiles à recenser et largement sous-estimés.

    La situation géographique du quartier, qui borde l'A35 dans une boucle à l'est et au sud, génère aussi beaucoup de pollutions sonores. Aussi, les nuisances sonores d'un complexe routier comme l'A35 nécessitent d'affiner les études sur les mesures et les conséquences de ces pollutions. À l'Elsau, le niveau sonore sur les habitations les plus proches (entre 200 et 300 m de L' A35) avoisine en pleine semaine 70 décibels toute la journée, par temps sec et sans vent (mesure effectuée avec le logiciel noise capture) ; l'humidité et le vent ne faisant qu'aggraver ces nuisances. Il peut monter à 80 décibels rue de l'Unterelsau.

     

    - Voie ferrée au nord du quartier : la CAT parle de "traiter qualitativement les espaces interstitiels comme le talus SNCF". Or d'après le syndicat de locataires à CUS Habitat, les conditions de fret ferroviaire se sont aggravées depuis 4 à 5 ans, alors qu'autrefois les trains ne circulaient que jusqu'à 22 h. Aujourd'hui, le fret circule jusqu'à 2 h du matin. De plus, il semble que le bruit se soit accentué depuis que la SNCF a déboisé les alentours des rails et et rend problème de plus en plus invivable pour les habitants de la rue Schongauer.

     

    - Pollutions du dépôt CTS : d'après le syndicat de locataires à CUS Habitat, le bruit de la ventilation du dépôt de tram empêche de dormir fenêtres ouvertes en été les habitants des 29 , 33 rue Schongauer, tous les soirs de 22 h à 3 h du matin, notamment quand la CTS nettoie les trams. Le bruit reprend avec des cris quand les chauffeurs arrivent à 4 h du matin. De plus, les habitants rue Cranach et Schongauer se plaignent du crissement régulier des roues du tram dans le virage qui va au dépôt. Une étude sur ces questions permettrait certainement de résoudre ces problèmes.

     

    - Pollution de la nappe phréatique au sud-est du quartier : depuis plusieurs années, nombre d'habitations et les jardins ouvriers ne peuvent plus s'alimenter en eau par des puits, mais par le réseau urbain, car la nappe est polluée au tétrachloroéthylène. D'après une étude fine et des relevés réalisés entre 2008 et 2013, cette pollution provenait des usines Elis. Cette pollution, en partie traitée en 2015, s'étend en sous-sol vers la Meinau et Neudorf.

     

    - Pollutions des casses auto, au bout de la rue de l'Unterelsau sont avérées : certains de ces bâtiments ont été construits illégalement sur une zone inconstructible et impropre à toute activité industrielle. De plus, ces casses sont la source d'incendies répétés et de dépôt polluants sauvages (huiles, pneus...) : les riverains ont constaté que sa présence incite des automobilistes à venir régulièrement y jeter des ordures et des encombrants directement depuis le bas-côté de l'autoroute. Sa présence le long de l'A35 est malheureusement une triste vitrine pour la Ville et le quartier.

     

    Conclusion

    Il nous a semblé primordial d'introduire auprès des institutions la problématique des pollutions environnementales pour qu'elles soient prises en compte dans la convention sur la rénovation urbaine de l'Elsau. L'aménagement du secteur des Deux Rives a donné lieu à des modélisations fines de nuisances pour adapter les projets : plan-masse, déplacements d'équipement... Il faut en faire de même dans le cadre de la rénovation urbaine de l'Elsau et prévoir des budgets pour des études préalables, étant donné l'étendue du problème sanitaire sur ce quartier. Si l'on veut que l'Elsau puisse un jour devenir véritablement un écoquartier, il faut commencer par prendre la mesure objective des pollutions environnementales.

     

    Pièces complémentaires, solutions imaginables, textes, adresses et références sur le problème sont dans documents.

  • Créer une maison des services publics : la "maison de la république" à l'Elsau
    9 novembre 2018
    Marc FERRANTE (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet
    Maison de la République

    Groupe de travail : Ony Raveloson, Michel Witasse et Marc Ferrante

    La CAT parle de réaménager les espaces publics, rue Watteau et avenue JB Pigalle pour conforter l’appui aux commerces et services. Les services publics s'ils sont bien présents à l'Elsau sont toutefois insuffisants et peu avenants, à l'image de notre mairie de quartier qui reste souvent volets fermés. Il faut donc bâtir un pôle multimodal des services publics ou chaque elsauvien(ne) pourrait venir selon ses attentes.


    Constats :


    - Les locaux actuels sont délabrés et non fonctionnels.

    - Ils sont parfois l'objet de vandalisme.

    - Ils renvoient une image négative du quartier et ne reflètent pas l'esprit républicain.
    - La poste a des locaux vétustes et offre bien souvent un service insuffisant aux heures de pointe.

    - Les Elsauvien(ne)s doivent aller dans d'autres mairies de quartier pour régler leurs démarches administratives, car la mairie de quartier souvent fermée.

    - La bibliothèque fonctionne bien, mais peine à développer son public d'usager malgré une programmation dynamique.

    - Pas de locaux pour d'autres services bénévoles et d'entraide ou de solidarité (écrivain public, VRAC, ruche...)

    - Malgré les demandes des habitants, l'Elsau n'a plus de poste de police de proximité qui a pourtant prouvé son efficacité en tissant des liens avec les habitants.


    Avantages de cette Maison de la République :

    - Une maison moderne assez originale ou haute en couleur pour susciter la curiosité et la fierté des habitants. Une maison évolutive et pourquoi pas une construction en plusieurs phases en fonction des besoins et des moyens. Innovante pour être en cohérence avec le projet d'écoquartier. Efficace pour faciliter les relations et les échanges entre les personnes. Accessible aux handicapés, aux associations. Capable d'intégrer des initiatives citoyennes.

    - Une maison où l'on intégrera en priorité les équipements qui seront détruits juste après, à savoir la poste, la médiathèque.

    - Le service postal y gagnerait en efficacité en aménageant des locaux neufs et en plus du guichet existant, plusieurs automates pour régler les opérations les plus courantes (retraits, affranchissements...).

    - Profitant de la synergie des autres services présents dans les mêmes locaux et du passage du public, la bibliothèque pourrait développer son public d'usagers.

    - Cette maison des Services publics donnerait corps et incarnerait "les valeurs de la république" (CAT). Elle permettrait de fédérer les synergies et de donner une image positive du quartier puisque les différents services pourraient ouvrir de façon concertée à tour de rôle pour assurer une présence de la république au sein du quartier toute la semaine aux heures de bureau.

    - Les elsauvien(ne)s pourraient profiter d'un accent simplifié aux démarches administratives dans une mairie de quartier.

    - Ces locaux pourraient prévoir un bureau de police de proximité, ou tout au moins la présence d'un référent de l'autorité, connaissant bien le quartier et faisant le lien entre les habitants et les instances municipales, policières, judiciaires pour "lutter contre les comportements délictueux"  (CAT), veiller à la " tranquillité publique et le vivre ensemble dans le respect des valeurs de la République" et "accentuer la prévention des conduites à risque" (CAT).

    - Ces locaux intégreraient la petite enfance, un distributeur de billets de banque, une grande salle de réunion.

    - Ces locaux devraient permettre l'installation de services bénévoles et d'entraides et de solidarité :

                - Un écrivain public bénévole.

                - Un dépôt + un bureau pour accueillir un commerce coopératif et alternatif (VRAC, copalim ou ruche) à partir de produits locaux et de bonne qualité en partenariat avec les fermes alentour (ferme de la Montagne verte, Ilot de la Meinau...).

                - Tout autre service d'entraide et de solidarité : dispenser des cours de français CAT, une permanence d'assistante sociale, un service d'accueil des familles pour la maison d'arrêt, un service d'information des bailleurs sociaux, etc... L'objectif étant une présence permanente d'accueil, d'écoute, de renseignement, d'aide.

    Cette maison de la république devrait idéalement se situer au centre du quartier, à proximité d'un parking et des pistes cyclables à venir (entre les rues Greco, Botticelli et Watteau). Bien intégrée par exemple sur le côté de la rue Greco pour ne pas endommager la jolie place arborée, mais faciliter les relations entre la cité, le pavillonnaire, le quartier historique et la maison d'arrêt.

    Après consultation du personnel concerné, nous avons estimé le métrage à minima en fonction des besoins de chaque destination et de ce qui existe actuellement :

    - Médiathèque 250 m2

    - Salle de réunion pour 40 personnes (servant aussi d'espace animation pour la médiathèque...) : 60 m2

    - Réserve fermée pour le vrac ou copalim, donnant sur la salle de réunion (RDC) : 30 m2

    - Poste : 75 m2

    - Distributeur de billets attenant : à voir

    - Locaux petite enfance : 100 m2 + un espace extérieur clos.

    - Mairie de quartier 150 : m2

    - Bureau attenant équipé pour écrivain public et/ou association : 15 m2

    - WC public (homme, femme et handicapés) : 20 m2

    - Terrasse en toiture permettant la lecture (médiathèque) ou les jeux de la petite enfance : 200 m2

  • Donner une identité symbolique forte à l'Elsau : faire du pont SNCF la porte verte du quartier, faire de l'Elsau la porte verte de Strasbourg.
    9 novembre 2018
    Marc FERRANTE (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet
    Pont sncf : la porte verte de l'Elsau

    Constat :

    - L'Elsau est peu connu et souffre d'une mauvaise image. On le décrit comme le quartier de la prison, comme une cité à problèmes...

    - La rue de l'Unterelsau est dans les usages et les esprits l'entrée unique dans le quartier, alors que l'on peut y rentrer aussi par la rue de l'Oberelsau En effet la rue de l'Unterelsau s'impose de par sa fréquentation et parce qu'elle ouvre à la fois sur l'est, l'ouest de la ville et sur l'autoroute (l'ailleurs).

    - Cette entrée est marquée par la présence imposante du pont SNCF qui joue le rôle symbolique car ce pont matérialise une frontière invisible qui sépare le quartier de la ville.

    - Cette entrée n'est pas accueillante de par le caractère de l'ouvrage de la SNCF. De plus les fresques réalisées par les enfants du quartier sur les piliers du pont datent et sont fortement dégradées.

     

    Descriptif

    L'idée serait de repeindre le pont SNCF (piliers maçonnés et partie portante en métal) dans une seule couleur verte acidulée. Ce vert très lumineux (genre pantone 2286) matérialiserait visuellement et symboliquement le projet de parc naturel urbain. Il ne s'agit donc pas d'un simple ravalement, mais d'un geste artistique fort, pour créer un symbole, marquant la volonté de la Ville de faire de l'Elsau un écoquartier.

    De plus, des phrases poétiques et courtes autour des notions de pont, de frontière ou de nature (...) seraient peintes sur les poutres sous le pont (on peut lire actuellement sur l'une de ces poutres les dernières dates de mise en peinture du pont).

     

    Avantages

    - "Lutter contre l’identification de l’Elsau à la Maison d’Arrêt de Strasbourg" (CAT).

    - "Traiter qualitativement les espaces interstitiels (passages sous ouvrages...) (CAT)..

    - Changer l'image du quartier et "rend plus lisible et attractive l’entrée de quartier" (CAT) : il donne une identité visuelle positive au quartier à travers un signe fort et simple dans lequel ses habitants pourraient se reconnaître.

    - Ouvrir symboliquement le quartier sur la ville en faisant de son entrée un point de repère à l'échelle de la CUS : il y a une Porte blanche à l'est à Strasbourg ; le pont de la SNCF pourrait devenir la "Porte verte" au sud de l'eurométropole. Ainsi cette porte pourrait être annoncée sur les panneaux de l'A35 pour s'orienter vers le sud de la CUS.

     

    La mise en peinture et l'entretien seraient des plus simples et la possibilité de rénovation serait peu onéreuse. La réalisation serait faite par des entreprises.

     

    Option

    Ce projet pourrait s'accompagner par un travail d'écriture poétique, dans le cadre d'une résidence ou d'une série d'interventions avec les professeurs de français et d'arts plastiques du collège Arp : en effet, nous pourrions concevoir et rédiger avec les élèves une partie des phrases qui seront peintes sous le pont. Ce projet est la suite d'un travail existant sur « les mots en situation » que j'ai déjà initié il y a quelques années sur d'autres supports : les mots changent de sens quand il s'écrivent sur un support ou dans un lieu inhabituel. Ce projet nécessite donc la définition d'un partenariat avec le service culturel de la ville de Strasbourg.

     

    Ouverture

    Au-delà de ce projet, quelles autres interventions symboliques pourrions-nous imaginer pour signifier la dynamique de transformation de l'Elsau ? Cela pourrait être le sujet de collaboration entre artiste et service culturel de la Ville ou même avec les autres écoles du quartier.

  • L'Elsau : quartier Zéro déchet
    6 novembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet
    L'Elsau : quartier Zéro déchet

    Comment faire de l'Elsau le premier quartier zéro déchet de Strasbourg ?

    Comme pour le "Plan vélo X10 à l'Elsau", la question de la réduction des déchets est transversale et multi acteurs.
    Voici quelques éléments de contexte pour motiver l'élaboration d'un plan à inscrire dans la convention ANRU et déposer un dossier PACTE pour créer "l'Atelier de réparation des objets du quotidien" à l'Elsau:

    • Le constat unanime et négatif sur les installations de collectes d'ordures existantes.
    • La marge de progression est importante et mesurable.
    • Le défi d'une réduction des déchets globale sur l'ensemble du quartier pourrait rassembler les habitants autour d'un objectif commun et engendrer un control social positif.

    Listes des actions en lien avec la rénovation urbaine et l'éco-quartier

    1. Trie des déchets organiques et compostage en pied d'immeuble pour les jardins familiaux.
    2. Espace recyclerie en pied d'immeuble pour la réutilisation immédiate des objets.
    3. Créer un atelier de réparation des objets du quotidien sur le modèle des ateliers vélo avec des objectifs pédagogique, écologique, culturel et économique (voir la fiche projet).
    4. Soutenir par des arguments économique, environnementaux, humains et des solutions techniques, une rénovation urbaine qui favorise la requalification de préférence à la démolition - reconstitution.
    5. Créer un programme pour une alimentation sans déchet, d'économie et écologie familiale sur le modèle "famille à énergie positive" en lien avec les jardins familiaux en pieds d'immeubles.
    6. Mesurer et communiquer sur la réduction des déchets collectés sur le quartier.
    7. Répercutés les économies sur les charges des habitants parmi les plus précaires l'agglomération
    8. Reconversion de l'hôpital en centre de l'illustration pour la jeunesse avec le réemploie de la charpente exceptionnelle de la Semencerie. La création de cet équipement métropolitain pourrait symboliser le réemploi et la sobriété dans le secteur du bâtiment (voir la fiche projet).

    Pour participer au développement de cette l'idée, écrire à elsau@novo.fr
    Laurent Garczynski, pour le collectif Elsau idéale.

  • Créer un monument historique à l'Elsau !
    2 novembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet
    Créer un monument historique à l'Elsau

    La charpente de l'actuelle Semencerie date des années 1870. En l'absence d'un projet de sauvegarde, elle risque d'être démolie l'été 2019. Cet ouvrage  mixte bois comprimé et fer tendu a une valeur pour l'histoire de l'architecture. C'est l'un des deux exemplaires connus. Cette technique bois-métal a aussi une valeur contemporaine dans la recherche actuelle de structure sobre en ressource et valorisant des solutions en circuit court c'est à dire "non industrielle", le bois massif en l'occurrence.L'hypothèse de remonter cette charpente à l'Elsau pour la construction d'un équipement métropolitain comme un centre de l'illustration pour la jeunesse répondrait à plusieurs objectifs de la rénovation urbaine (NPNRU Elsau 2020-2030).

    • Le quartier de l'Elsau développerait son patrimoine culturel et prendrait conscience de celui qui existe (il y a quelques perles).
    • L'Esau entrerait dans le secteur du tourisme. En Alsace, le tourisme représente 19 millions de visiteurs, 26,7 millions de nuitées, 37000 emplois directs, 2,2 milliards de chiffre d’affaires pour les entreprises touristiques (ORTA 2016)
    • Ce projet participerait à restauration de l'image du quartier et inscrirait la rénovation urbaine de façon médiatique dans la problématique actuelle du réemploi et de l'usage sobre des ressources.

    Documents en relation sur le site :

    • Un pdf de présentation de la charpente de la Semencerie
    • Un pdf de description du projet d'Un centre de l'illustration pour la jeunesse
    • Un pdf de présentation du site de l’hôpital de l'Elsau suggéré pour accueillir le programme du centre de l'illustration.

    Laurent Garczynski, pour le collectif pour une rénovation urbaine ambitieuse à l'Elsau
     

  • Ecopaturage à l'Elsau
    2 novembre 2018
    Marc SCHLOTTERBECK (NON MEMBRE DU CONSEIL)
    Projet
    Ecopaturage à l'Elsau

    L'elsau se trouve en plein coeur du parc naturel urbain qui traverse trois quartiers de Strasbourg: Montagne-Verte, Elsau et Koenigshoffen. Aujourd'hui la tonte des espaces verts de ce parc naturel urbain est faite de manière mécanique, le plus souvent avec des moteurs thermiques générateurs d'émissions sonores et polluantes importantes. 

    Constat de départ: 

    -de grandes surfaces enherbées aujorud'hui entretenues par tonte mécanique

    -des locaux inutilisés

    -une grande méconnaissance de la "nature en ville" pour les jeunes citadins

    -une demande croissante de circuits courts chez les citadins

    Les trois quartiers concernés par le parc naturel urbain disposent d'un certain nombre de locaux inutilisés qui pourraient servir de bergerie et un troupeau de moutons pourrait être déplacé à travers la ville pour permettre l'entretien de ces espaces verts. Les opérations de tonte mécanique seraient donc réduites à de la taille d'arbustes et de végétaux non consommés par les moutons. 

    L'avantage de ce système:

    -il permet d'embaucher des personnes pour s'occuper du troupeau (pourquoi pas trois troupeaux, un dans chaque quartier traversé par le parc naturel urbain?)

    -il limite l'utilisation de la tonte mécanique donc les nuisances sonores, olfactives et les pollutions liées à l'utilisation des engins de tonte

    -il permet de réintroduire de la nature en ville (beaucoup d'enfants n'ont que très peu l'occasion de cotoyer un mouton).

    -il répond à la demande de circuit court (possibilité de fournir du lait de brebis, du fromage, de la viande peut-être ou encore de la laine)

    Alors on attend quoi? ;-)

  • Vergers urbains
    2 novembre 2018
    Marc SCHLOTTERBECK (NON MEMBRE DU CONSEIL)
    Projet
    Vergers urbains

    L'elsau est un quartier vert et où de nombreuses familles font face à des difficultés financières. Un certain nombre de ces familles doivent solliciter des aides alimentaires. 

    Constat:

    -grand nombre d'espaces verts

    -quartier arboré

    -difficulté de certianes familles à se nourrir correctement et de façon saine

    -dégradations parfois de certains arbres

    A partir des constats énoncés ci-dessus, l'idée serait de profiter de la rénovation urbaine pour procéder à la plantation chaque année par une classe de chaque école d'arbres fruitiers (un par élève). 

    Les enfants les verraient grandir, ce serait en quelque sorte "leur" arbre, ce qui les conduirait à les respecter, à en prendre soin et à faire en sorte que les autres les respectent par respect pour les enfants du quartier. 

    A terme, ces arbres rendraient disponibles aux habitants du quartier des fruits frais, directement en bas de chez eux ou à travers le quartier. 

    La mise en place de ce "verger urbain" serait l'occasion d'organiser éventuellement des ateliers parents-enfants à l'école pour sensibiliser à ces fruits, découvrir des recettes ensemble. Ces ateliers pourraient également avoir lieu au sein du centre socio-culturel. 

    L'équipe de prévention spécialisée, dans le cadre d'une plantation effectuée chaque année par des élèves de CM2 pourrait s'associer à ce projet. 

     

  • Connaître les recettes du bien vivre ensemble
    1 novembre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet
    les recettes du bien vivre ensemble

    Que connaît-on des montées d'escalier où il fait bon vivre à l'Elsau ?
    A l'occasion des rencontres du 10.10 au CSC de l'Elsau, un habitant du 6 rue Rembrandt (20 familles d'origines diverses: France, Maroc, Algérie, Liban, Tchétchénie) s'est distingué en disant sa satisfaction d'habiter son immeuble depuis 20 ans et son espérance d'y vivre encore 20 années. D'autres ont exprimé le même sentiment à d'autres adresses. Certains immeubles ont la réputation d'être paisible depuis toujours alors que d'autres seraient ou sont devenus invivables.
    Cette réalité contrastée pour des immeubles en apparences identiques, proche les uns des autres et gérés par le même bailleur interroge. Est-il possible de comprendre les phénomènes positif et négatif qui agissent ? Dispose t-on d'enquêtes qualitatives ici ou ailleurs ? Des résultats qualitatifs seraient-ils confirmés par une étude statistique des données du bailleur ?  Si des facteurs se confirment, ne devraient-ils pas guider la requalification des immeubles ?
    Dans un premier temps, le sujet pourrait être abordé par une enquête terrain dans 4 ou 5 montées d'escaliers de l'Elsau en lien avec les bailleurs.
    Cette suggestion s'adresse aux spécialistes sociologues, anthropologues croisés ces derniers temps à l'Elsau pour connaître leur avis. Ecrire à elsau@novo.fr
    Laurent Garczynski, pour le collectif Elsau idéale à créer.

  • Un plan vélo à l'Elsau pour multiplier par 10 sa part modale
    23 octobre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet
    Un plan vélo X10 à l'Elsau

    Aujourd'hui la part des déplacements à vélo à l'Elsau est très faible (3%) pourtant :

    • L'accessibilité du quartier est bien meilleure à vélo qu'elle ne l'est en voiture.
    • Se déplacer à vélo est une source importante d'économie alors que le quartier caractérisé par une grande précarité avec une évolution négative.
    • Se déplacer à vélo est la meilleure solution pour le climat et un attendu fort d'un éco-quartier.


    L'Elsau est une "zone blanche" Citiz avec zéro emplacement. La réduction de la place de la voiture comme marqueur social et nuisance dans l'espace public sera un enjeu majeur pour la rénovation des espaces publics. Parler d'un plan vélo se justifie car l'enjeu est transversale, multi acteurs, techniques et culturel avec l'ambition de multiplier par 10 rapidement la part des déplacements à vélo:

    • Garage à vélo fiable dans les immeubles
    • Aménagement de la voirie du quartier
    • Intégration dans le schéma vélo de l'EMS
    • Atelier d'auto réparation adapté
    • Cours, services, sport et loisir cyclistes
    • Bilan et suite des classes vélo du collège Hans Arp
    • Pour les jeunes du quartier, accéder aux emplois de ce secteur en croissance

    Rejoignez le groupe de travail pour développer ces sujets, écrire à Elsau@novo.fr

    • Marc Ferrante
    • Laurent Garczynski
    • ..........
  • Une cité de l'Elsau idéale dans un Parc Naturel Urbain exemplaire
    22 octobre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet
    Une cité de l'Elsau idéale dans un Parc Naturel Urbain exemplaire

    Ces 25 pages de propositions illustrées et étayées visent à transformer un territoire "délaissé" en laboratoire pour l'avenir. Elles s'inscrivent dans le Plan Climat 2030 de l'Eurométropole de Strasbourg :

    • Pour reconstruire la mixité sociale à l'Elsau autour d'un projet d'éco-quartier qui combine la résilience économique avec la sobriété écologique dans l'un des quartiers les plus précaires de l'EMS.
    • Pour le développement économique vert de techniques de construction sobres et pourvoyeuses d'emplois dans les territoires ruraux et métropolitains.
    • Pour que les investissements de la rénovation urbaine ouvrent réellement des perspectives aux jeunes défavorisés (48% de chomage).
    • Pour inventer un modèle de faubourg attractif capable de freiner l'étalement urbain.
    • L'approche proposée est transversale pour agir sur tous les leviers.
    • Elle requière une dynamique participative popur palier aux limites des acteurs institutionnels rapellée par la démission de Nicolas Hulot.
    • Ces propositions sont ancrées dans le territoire, inspirées par les succès de Loos-en-gohelle, Grande Synthe, Ungersheim et du PNU Ill-Bruche.

    Télécharger le pdf dans l'onglet"Documents"
    Laurent Garczynski, de la Montagne Verte

  • Créer un groupe scout inter confessionnel à l'Elsau
    10 octobre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet
    Créer un groupe scout à l'Elsau

    Les espaces naturels autour de l'Elsau permettraient une pratique du scoutisme hebdomadaire et aisée dans une nature magnifique. Aucun groupe de Strasbourg ne dispose d'un tel patrimoine à 5 min de son local: rivière, canaux, ilot et forêt. Les paysages des berges de l'Ill sont dignes des Aventures de Tom Sawyer. Une proposition pédagogique ambitieuse éviterait peut-être de reproduire le phénomène de l'évitement scolaire qui pénalise le quartier ? La porosité entre les groupes scouts strasbourgeois et les jumelages favoriseraient les échanges avec les autres territoires.

    • Les pédagogies scoutes visent le développement interactif de l'individu et du groupe. Elles sont efficaces pour aider les jeunes à trouver leur place.
    • Le groupe scout aurait une forte légitimité pour assurer un rôle de médiateur nature pour le Parc Naturel Urbain avec un bénéfice pédagogique probable pour les jeunes investis dans cette mission.
    • Les cultes présents à l'Elsau pourraient créer ensemble le groupe. L'inter confessionnalité incluant l'athéisme et l'accueil de la précarité sociale sont des valeurs présentes à l'origine du scoutisme.
    • Cette collaboration entre les paroisses et la mixité vécue entre les jeunes et leurs familles contribuerait à apaiser un sujet comme la construction d'une mosquée à l'Elsau.
    • La communauté scoute alsacienne est dynamique, elle pourrait accompagner le montage du projet.
    • Des étudiants hébergés dans une collocation AFEV à créer avec CUS Habitat assuraient l'encadrement dans la durée avec une présence sur le quartier.
    • Ce projet accompagnerait les objectifs du renouvellement du quartier avec un rapport objectifs/coût imbattable.

    Si vous êtes intéressé.es par le développement de cette l'idée, laissez vos coordonnées à elsau@novo.fr
    Laurent Garczynski, pour le collectif pour une rénovation urbaine ambitieuse à l'Elsau

  • Créer un atelier de réparation et d'invention des objets du quotidien.
    9 octobre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet
    Atelier réparation et invention des objets quotidiens

    Cet atelier serait l'équivalent de Vélostation pour les objets de la maison et du quotidien (textile, mobilier, décoration) avec en plus la possibilité d'inventer des objets (pour recycler l'eau de l'évier, pour cultiver son balcon, pour cuisiner avec le soleil, ...)

    L'atelier permet de réparer plutôt que jeter, de recycler les pièces d'objets démontés, d'adapter les objets à ses besoins, en tirer une fierté et me libérer de la société de consommation.

    L'atelier répond aux objectifs globaux du NPNRU Elsau :

    • développer la sobriété écologique et
    • développer la résilience économique
    • renforcer le lien social par des activités partagés, intergénérationnelle et interculturelle
    • permettre aux jeunes d'acquérir compétences et confiance
    • incuber des projets d'activités économiques, "c'est en forgeant que l'on devient forgeron".

     

    L'atelier pourrait voir le jour rapidement dans un local provisoire

    • L'atelier offre un rapport objectifs/coût intéressant.
    • L'atelier se doublera d'une recyclerie inscrite dans la démarche zéro déchets à mettre en oeuvre sur l'éco-quartier Elsau.
    • Patrick, l'artiste du bout de la rue de l'Unterelsau pourrait participer au montage du projet.
    • Des étudiants techniques et/ou artistiques hébergés dans une collocation AFEV à créer avec CUS Habitat pourraient participer à l'animation de l'atelier sur le long terme.
    • Des membres des associations Bretzel, Vélostation ou de la Fabrique de Koenigshoffen pourraient apporter leur expertise pour le montage de la structure.
    • L'atelier Vélostation est un modèle intéressant qui associe animation bénévole et salariée dans un service d'intérêt général. Comme pour les vélos, le démontage du mobilier usager fournit des matériaux gratuits.

    Si vous souhaitez vous engagez pour participer au développement de cette l'idée:

    • Laissez vos coordonnées en écrivant à elsau@novo.fr avec le mot atelier dans l'objet du mail.

    Laurent Garczynski

     

  • Organiser à l'Elsau un cycle de conférences débats avec les penseurs de la transition
    9 octobre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet
    conférences débats à l'Elsau

    En effet, le projet de l'Elsau concerne touts les grands sujets de transformation de notre société.
    Le projet de l'Elsau est potentiellement un laboratoire pour inventer des solutions d'avenir sur le terrain.

    La récente démission de Nicolas Hulot alerte sur l'incapacité du système politique et économique de mener l'adaptation de la société. Les changements individuels sont aussi difficiles : changer notre relation à la consommation, à la nature et aux autres lorsque l'inquiétude nourrit les replis identitaires.

    Au delà des solutions rationnelles, ces changement interroge le récit collectif auquel les penseurs d'aujourd'hui contribuent. Les analyses de Bruno Latour et Philippe Bihouix portent l'idée de faire "Une cité idéale de l'Elsau dans un Parc naturel urbain exemplaire"

    L'engagement des habitants dans le projet par une réelle démarche participative est potentiellement une puissante source de sens pour chacun. Leur somme est un levier pour le rebond du quartier plus probable que le polystyrène sur les façades.

    L'accessibilité à la jeunesse et rayonnement de ce cycle de conférence débat pourrait être organisé avec Adèle Van Reeth, philosophe, journaliste sur France Culture, ancienne strasbourgeoise et Reza Mogdagazi, philosophe, enseignant strasbourgeois et pédagogue exceptionnel.

    La ville de Strasbourg sera t-elle trouver une place dans son agenda culturel pour organiser ce cycle précurseur de la nouvelle image du quartier de l'Elsau?

    Si vous souhaitez vous engagez pour participer au développement de cette l'idée, laissez vos coordonnées à elsau@novo.fr avec le mot conférence dans l'objet du mail

    Laurent Garczynski

  • Construire la Maison du projet avec les jeunes et des matériaux écologiques locaux.
    9 octobre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet
    Maison du projet

    Ces matériaux sont utilisables avec des enfants. Le chantier participatif Zimmere Zollinger à l'Ecomusée d'Alsace mené cet été par le collectif strasbourgeois Vacance Collective a cristallisé une dynamique reproductible à l'Elsau au printemps prochain.

    • Cette Maison du projet suggérée par l'ANRU pourrait se greffer au CSC de l'Elsau. Elle signifierait la nouveauté et la continuité avec le coeur du quartier.
    • Manipuler de la paille et de la terre attire immanquablement tous les publics. A l'Elsau, cela permettrait d'impliquer les différentes générations sur le chantier participatif au coeur du quartier et stimuler l'intêret pour la rénovation urbaine.
    • Cela attirerait immanquablement des participants extérieurs au quartier, de France et de l'étranger. Leur accueil amorcerait la mixité positive recherchée.
    • L'enthousiasme et l'exigence d'un chantier participatif correspondent aux valeurs à transmettre. La proximité du CSC et du terrain de Street Workout favorisera les interactions avec les acteurs installés.
    • Montrer aux jeunes le secteur du bâtiment de manière positive est un enjeu fort à l'Elsau avec 46% de chômage chez les 18-25 ans alors que le secteur de la construction peine à recruter.
    • Si les institutionnels décidait de développer les matériaux écologiques locaux et les métiers verts induits en s'appuyant sur les investissements prévus sur la période 2020-2030, la Maison du projet constituerait un premier ouvrage expérimental dés 2019. Les synergies à développer grâce aux matériaux écologiques sont présentées page 17 du pdf "Une cité de l'Elsau idéale dans un PNU exemplaire".
    • Ces techniques comme celle du colombage traditionnel permettent le démontage - remontage sans déchet. La Maison du projet pourrait être conçue pour être remontée pour accueillir un autre programme à l'issue du projet.

    Si vous souhaitez vous engagez pour participer au développement de cette l'idée, laissez vos coordonnées à elsau@novo.fr avec les mots Maison du projet dans l'objet du mail

    Laurent Garczynski

  • Un centre de l'illustration pour la jeunesse
    9 octobre 2018
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Projet
    Centre de l'illustration pour la jeunesse

    « Je rêve d’un lieu comme le Vaisseau à Strasbourg pour l’illustration » disait Clotilde Perrin dans un article que lui a consacré Rue89. « Le musée Tomi Ungerer est très bien mais c’est très élitiste. Moi je rêve d’avoir un lieu vivant avec des ateliers pour enfants et adultes. Ce serait une énorme salle, avec de grandes baies vitrées. Une sorte d’atelier géant comme au centre Paul Klee à Berne..." Justement, la ville a promis à l'Elsau un équipement métropolitain pour son renouvellement. La riche communauté strasbourgeoise de l'illustration saura t-elle saisir l'opportunité pour créer un lieu de partage de son art en prise avec la société?
    Un centre de l'illustration pour la jeunesse à l'Elsau serait un lieu d'accès à la culture et d'ouverture du quartier, une priorité de l'ANRU. Les enfants de l'Eurométropole y viendraient avec leur école et en famille comme au Vaisseau. Doté de vastes ateliers, ouverts sur la nature, et se prolongeant à l'extérieur, cet équipement pourrait être conçu pour accueillir outre l'illustration et les arts plastiques, le thème de l'alimentation avec la même pédagogie du "faire". Ces thèmes rééquilibreraient l'offre spécialisée du quartier : Hip hop et Street Workout. Le dessin est au carrefour des loisirs, de la culture tout en étant une compétence académique utile dans de nombreux métiers et au développement de la personnalité d'un adolescent.

    • Le site de l’hôpital de l'Elsau dont le déménagement est prévu conviendrait parfaitement. Il est à côté de la station de tram et entouré d'un cadre naturel rare pour un équipement urbain avec les prairies et la boucle de l'Ill. Ces berges sont un spectacle à toutes les saisons et à toutes les heures.
    • Les soignants de l'hôpital de l'Elsau regrettent déjà ce cadre bénéfique aux enfants. Cela pourrait conduire les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg à participer au programme et mutualiser des locaux et/ou des activités avec le centre pour la jeunesse.
    • Deux thématiques donneraient du sens à la mixité du programme. L'art thérapie en permettant à l’hôpital de l'Elsau bénéficier du programme et/ou équipement d'art plastique. Les diverses natures thérapies avec la multiplication des projets "nature" vers les enfants avec les actions du Réseau Ecole et Nature (voir le document sur le site Elsau.novo.fr) et dans le projet de l'école Jean Mentelin dans le PNU.
    • La mixité du programme pourrait faciliter la question du foncier actuellement propriété des HUS.
    • Le chantier pourrait être réalisé en matériaux écologiques locaux associant rénovation, neuf et surélévation en site partiellement occupé. Ce programme avec un phasage adapté permettrait d'innover dans la construction.locale.
    • Le chantier école intégré offrirait des opportunités aux jeunes du quartier dans le secteur du bâtiment qui peine à recruter.
    • Un chantier participatif de cette nature aurait un rayonnement international. L'objectif de mixité positive de culture, genre et d'origine sociale serait assurée.
    • Le réemploi dans le projet de la charpente exceptionnel de la Semencerie apporterait à l'Elsau son premier spot touristique et culturel.
    • Les trois établissements scolaires du quartier bénéficieraient d'un accès privilégié à cet équipement. Cet avantage participerait à réduire le fort évitement scolaire dont ils souffrent.

    Si vous souhaitez participer au développement de cette l'idée, écrire à elsau@novo.fr
    Laurent Garczynski, pour le collectif Elsau idéale à créer.

Aucun élément n'a été trouvé, veuillez modifier vos filtres.
Sélectionnez parmi les filtres ci-dessous pour rechercher dans la liste
Tags
  • Première rencontre sur l'idée d'un Plan vélo X10 pour l'Elsau au CSC Elsau le 19.11 à 17.30
    19 novembre 2018 à 17h30
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Première rencontre sur l'idée d'un Plan vélo X10 pour l'Elsau au CSC Elsau le 19.11 à 17.30

    Bonjour à tous et à toutes,
    Suite aux premiers échanges de mails, une première rencontre est confirmée le 19.11 à 17.30 au CSC Elsau.
    Objectifs de la réunion

    • Identifier les multiples acteurs et la spécificité de leur engagement
    • Tour de table sur l'idée d'un plan vélo
    • Envisager la suite

    Objectif de la démarche
    Faire inscrire les bases d'un plan vélo pour l'Elsau dans la convention cadre 2020- 2030 de la rénovation urbaine de l'Elsau multi acteurs ANRU, EMS, Bailleurs, ...

  • Comment transformer l'Elsau en un quartier phare de Strasbourg ? le 15.11 à 19h au CSC
    15 novembre 2018 à 19h00
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Rencontre le 15 novembre au CSC

    Bonjour à toutes et à tous,
    Vous avez exprimé votre intérêt et contribué à la co-création du projet "Elsau idéale", liée à la rénovation urbaine de l'Elsau. Voici une invitation à la soirée du 15/11/18 à 19h au CSC de l'Elsau 6 rue Mathias Grünewald.

    Comment transformer l'Elsau en un quartier phare de Strasbourg ?

    Un grand projet comme la rénovation urbaine de l'Elsau est une occasion unique de progresser sur de nombreux enjeux. C'est vrai pour créer des opportunités pour la jeunesse de l'Elsau et pour agir pour le climat comme dans mon métier, le bâtiment écologique.

    Quelles idées et quelle démarche pour y parvenir ?
    Après la rencontre du 10.10.18, le collectif pour une Elsau idéale et le Labo citoyen vous invitent : habitants, contributeurs et acteurs institutionnels à  échanger sur cette question le 15.11.18 à 19h au CSC :

    • 19.00 Accueil - temps conviviale, auberge espagnole. Il n'y a pas de vaisselle sur place. Le foodtruck sera ouvert.
    • 20.00 Exposé sur l'Elsau idéale
    • 21.00 Echange en petit groupe
    • 21.30 Restitution et questions
    • 22.00 Prise de parole libre pour la clôture

    Rappel de la démarche du collectif
    Elle s'appuie sur les documents publiés par l'Eurométropole : les analyses (Convention d'application territoriale), les orientations et le budget. La démarche ne prend pas position sur les choix de démolitions ni d'urbanisme en l'absence d'informations suffisantes.

    1. La démarche est ancrée dans le territoire pour faire naître le projet à l'Elsau.
    2. Elle est transversale et multi acteurs car tous les enjeux le sont.
    3. Elle cherche des synergies pour qu'une réalisation réponde à plusieurs besoins.
    4. Elle vise à donner du sens. Particulièrement lorsque les valeurs sont fragilisées : le progrès, l'ascension sociale, le bonheur lié à la consommation, la démocratie. Le projet de l'Elsau peut nourrir d'autres valeurs, comme la coexistence harmonieuse avec la nature, construire ensemble, agir pour son territoire, ...

    "Ancrage, transversalité, synergie, donner du sens" nécessite une co-construction effective du projet.
    Le collectif souhaite convaincre le Maire de l'intérêt d'une telle démarche pour qu'il l'impulse auprès de ses adjoints et dans les services.
    A ce stade, nos propositions nécessitent une collaboration avec les acteurs institutionnels. Leur faisabilité et leur pertinence doivent être évaluées selon des modalités partagées pour être éventuellement intégrées au programme et à la convention de la rénovation urbaine.

    Les propositions du collectif

  • 29 octobre 2018, Finalisation de l'avis du conseil citoyen sur le projet
    29 octobre 2018 à 18h30
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
  • Mercredi 10 octobre de 16 à 19h au CSC de l'Elsau.
    10 octobre 2018 à 16h00
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)
    Appel à idées

    Evènement créatif et rencontre. Rassemblés autour de tables thématiques, les habitants du quartier et d'ailleurs créerons un cahier de propositions et des groupes de travail pour les porter. L'objectif est de contribuer à une programmation ambitieuse et participative pour le renouvellement urbain de l'Elsau.

  • Lundi 1er octobre 2018 de 18h30 à 20h30 à la Tour du Shcloessel, salle Joséphine
    1 octobre 2018 à 18h30
    Laurent GARCZYNSKI (NON MEMBRE DU CONSEIL CITOYEN)

    Conseil des acteurs du PNU (S'inscrire auprès de Béatrice Pipart de l'EMS Beatrice.PIPART@strasbourg.eu

Aucun élément n'a été trouvé, veuillez modifier vos filtres.